Paradoxe saint-gallois

Je ne connaissais absolument pas Saint-Gall et sa région avant d’y faire cette très brève incursion… Pas même un passage dans le cadre d’un cours de répétition militaire !

Ma grille de lecture romande m’a bien trompé. La ville est bien différente de ce à quoi je m’attendais (et en mieux, évidemment !).

Bankgasse / Grüningerplatz
Un esprit méridional dans un décor austère (Bankgasse / Grüningerplatz)
Lire la suite →
Publié par Pierre Graber dans Balades, Futilités, Suisse, Voyage, 0 commentaire

Excursion au Chapf (SG)

Au moment de préparer une journée d’excursion à proximité de Saint Gall, j’ai eu les yeux plus grands que le ventre (et surtout sous-estimé l’ampleur de la dénivellation, même à la descente).

Il faut dire que la journée avait mal commencé : ma piètre maîtrise de l’automate à billet m’a fait rater mon train et perdre une heure 😉

Pour cette excursion au Chapf, je profite d’une carte journalière « dès 9h » de la communauté tarifaire Ostwind (20 CHF).

Walensee et Weesen
Le Walensee (lac de Walenstadt) a des couleurs éclatantes. Vue sur Weesen.
Lire la suite →
Publié par Pierre Graber dans Balades, Futilités, Suisse, Voyage, 0 commentaire

Virée saint-galloise

Comme l’automne dernier pour mon retour à Dijon, je profite d’un coup de pouce d’Airbnb qui récompense mes bons et loyaux services (Superhost).

Tant qu’à faire, j’opte pour l’exotisme indigène et planifie un saut de puce dans l’Est de la Suisse. Cela marque aussi la reprise des virées ferroviaires (billets dégriffés) adaptée à un séjour dans une ville cherchant à limiter le trafic automobile (et compliquant le parking…).

Je prends possession de mon logement en fin d’après-midi et me prépare à une balade au centre pour un repas découverte dans une institution locale : Barz (13 pts Gault et Millau).

Le restaurant Barz (en pause entre deux services)
Lire la suite →
Publié par Pierre Graber dans Balades, Futilités, Suisse, Voyage, 0 commentaire

Quelle plateforme de musique dématérialisée?

À l’heure où le CD est ringard et le vinyle réduit à un support confidentiel, limite élitiste, il est fatal de recourir (de s’abonner) à une plateforme de musique en ligne.

J’ai d’abord expérimenté Google Play Music, séduit prioritairement par la possibilité d’y héberger mes propres fichiers, car j’ai des goûts parfois pointus qu’aucune plateforme en ligne ne comble… Google offrait d’accueillir jusqu’à 50’000 titres de sa collection personnelle (et d’en profiter pour ses playlists).

Logo de Google Play Music

À un moment donné, j’ai opté (aussi) pour Qobuz, dont le projet me semblait sympathique, mais l’offre était très limitée, même en jazz, et ne proposait pas l’hébergement de ses propres fichiers.

Lire la suite →
Publié par Pierre Graber dans Audio, Futilités, Informatique, Musique, 0 commentaire

Les égards de la Poste suisse

J’ai été avisé par une notification que le facteur (ou la factrice) me livrerait ce matin une lettre recommandée en provenance d’Inde ; pour ne rien cacher, il s’agit de 250 g de Chai. Or, alors que je n’ai pas quitté mon domicile de la matinée, je reçois ça :

Invitation de la Poste
Lire la suite →
Publié par Pierre Graber dans Futilités, 0 commentaire

Bain de jouvence…

Après une pause malvenue (annulation du Grand Concert du 16 décembre en raison de cas de Covid au sein de l’orchestre), la saison reprend pour moi ce 13 janvier sous le signe de la jeunesse.

Pour l’occasion, l’OCL est dirigé par Anja Bihlmaier, jeune cheffe allemande résidant à La Haye (NL).

La cheffe Anja Bihlmaier (DR)

La jeune Maestra dirige d’abord Stride, une œuvre de Anna Clyne en création suisse. La pièce est articulée en 3 mouvements déconstruisant et réordonnant des fragments de la 6e symphonie de Beethoven. C’est à la fois moderne, mais aussi mélodieux par moments et l’orchestre* comme sa cheffe prend plaisir à jouer d’une sorte de Rubik’s Cube musical…

*sans les vents

Tout au long de la soirée, Anja Bihlmaier tisse une remarquable complicité avec les musiciens et cela s’accompagne de nombreux sourires que le public perçoit même sans distinguer la visage de la cheffe 😉

Lire la suite →
Publié par Pierre Graber dans Futilités, Musique, Spectacle, 0 commentaire

Retour à l’Origine…

Jeudi en fin d’après-midi, avant de me rendre au Zénith, je me suis demandé ce qu’était devenu un monument de la gastronomie dijonnaise, qui avait contribué à mon initiation : le restaurant de Jean-Paul Thibert.

À l’aube des années 1990, ma femme et moi sommes tombés sous le charme de la finesse et de la créativité du chef, plaisamment mise en valeur par les conseils avisés du sommelier. Je me souviens de la découverte d’un Coteau de l’Aubance qui nous a été proposé pour accompagner le dessert… et dont le sommelier est allé décoller l’étiquette pour nous la remettre à notre départ !

J’ai ainsi appris que le couple Thibert* a remis son restaurant en 2001 à Stéphane Derbord qui a officié dans ces lieux jusqu’à fin 2019. Depuis, le restaurant de la Place Wilson est tenu par Tomofumi Uchimura sous l’enseigne Restaurant Origine, pas de chance pour le timing.

Entrée du restaurant Origine à côté de l’Hôtel Wilson

Je découvre in extremis que l’Origine propose un menu Surprise à 35 € du mardi au vendredi à midi. Et j’ai la chance d’obtenir un couvert pour vendredi !

* Jean-Paul Thibert a ouvert son restaurant en 1985. Clé d’Or Gault et Millau en 1987, il a aussi obtenu une étoile au Michelin en 1988…

Lire la suite →
Publié par Pierre Graber dans France, Futilités, Voyage, 0 commentaire

Un air de musique…

Jeudi, il fait gris à Dijon (mais sans pluie). Temps adapté à une journée « shopping ». Je ne vais pas faire le détail de mes achats, juste relever deux commerces que j’ai appréciés :

  • tout près du logement que j’occupe, la boulangerie de Gérard Le Foll, rue Buffon ; petit assortiment, mais excellent, notamment la baguette tradition
  • pas très loin, Ciel rouge, disquaire (mais pas que), très bon connaisseur dans le domaine du rock (mais pas que)
Le restaurant est tout petit; La Fine heure (à droite) est un autre établissement !
Lire la suite →
Publié par Pierre Graber dans France, Futilités, Musique, Spectacle, Voyage, 0 commentaire

Sympathique Coin caché

Peu après midi, mes pas (et le GPS) m’amènent au restaurant le Coin caché.

Le restaurant est caché derrière la végétation de sa terrasse

Manifestement, en semaine et à midi, la clientèle est essentiellement constituée d’habitués.
Saison oblige, pas de terrasse !

Lire la suite →
Publié par Pierre Graber dans France, Futilités, Voyage, 0 commentaire

À la recherche du Coin caché…

Il fait un temps magnifique ce mercredi. Agréable à la fin du mois de novembre.

Rue Verrerie

J’en profite pour déambuler dans le centre de Dijon (au sens large).

Lire la suite →
Publié par Pierre Graber dans France, Futilités, Voyage, 0 commentaire