Émotion

Ce matin, je m’offre une énième vision du REQUIEM de Verdi par le Philharmonique de Berlin sous la direction de Claudio Abbado.

Mes amis proches savent que je n’ai cessé de considérer le chef lombard comme un des plus grands depuis ma découverte du Stabat Mater de Pergolèse.

Ce Requiem de Verdi est avant tout une grande réussite de chef. Par l’homogénéité de l’interprétation, en réunissant pourtant divas internationales et chœurs de pays et de tradition différente. Claudio Abbado propose un requiem tout de concentration, de ferveur et d’intériorité.

Lire la suite