Parc national de la Jacques Cartier

Paradoxe apparent que le féminin de l’appellation, mais logique puisqu’on ne parle pas du personnage historique, mais de la rivière qui porte son nom. En 1972, Hydro-Québec avait souhaité y construire une centrale hydroélectrique qui aurait englouti le site. Mais à la suite d’une forte mobilisation, le projet a été abandonné en 1975 et la région intégrée aux parcs nationaux en 1981…

La rivière Jacques Cartier au nord du centre de découverte et de services

À cette saison, peu de sentiers sont déjà ouverts. La neige est encore présente en maints endroits. Ça n’empêche pas les gens de venir nombreux ce samedi, notamment des familles et des groupes de jeunes adultes. Sur les conseils d’un ranger, je me lance sur le sentiers des Coulées.

Ça commence assez doucement, mais la pente s’accentue rapidement

Empruntant une portion de la Voie des Bûcherons, je comprends vite pourquoi elle est fermée :

Bon, il vaut mieux suivre les conseils des pros !

L’itinéraire culmine à un magnifique point de vue dominant la vallée.

La suite se passe à la descente, surtout au bord de la rivière Sautauriski

En longeant la rivière Sautauriski

Vers la galerie de photos

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *